Phnom Penh

La capitale du Cambodge est une ville digne de son rang en Asie : grouillante d’activité de jour comme de nuit, des odeurs diverses en fonction des quartiers et partout des tuk-tuk prêt à vous emmener là ou vous le souhaitez pour un prix plus ou moins sérieux.

Siesta

Siesta

Nous avons retrouvé notre vieil ami le Mekong après près d’une semaine de séparation.

Nous avons passé l’après midi de notre arrivée,  à visiter le centre ville et à prendre contact avec les différentes personnes que nous devions rencontrer les jours suivants.

Alternance

Alternance

Nous avons rencontré  Hong (un ancien étudiant en droit qui à étudié à Lyon grâce un échange franco-khmer) ainsi que  les membres de l’association « Nouvelle Pousse ». (grâce à une connaissance familiale).

Rendez-vous est pris avec Hong pour le jeudi soir et avec l’association pour le vendredi matin tôt.

Avant de rencontrer Hong, nos avons visité la Palais Royal où réside le Roi. Une partie seulement du palais est ouverte à la visite. C’est dommage car les jardins semblaient superbes. Le palais est un bel ensemble de bâtiments et d’ombrages mais qui se visite très/trop rapidement.. L’avant goût donné incite à vouloir en voir plus, mais non, le roi garde le plus beau pour lui !

Palais royal

Palais royal

Couplé au palais, la visite de la Pagode d’Argent se fait dans la foulée. Attendue avec impatience car la veille un habitant nous avait rendu curieux…  « Il y a des carrelages en argent épais comme ça » !  Il y a effectivement de l’argent au sol mais la plus grande partie est recouverte de tapis … « poinpoinpoinpoin !!! »

Pagode d'argent

Pagode d’argent

La rencontre avec Hong

Nous avons retrouvé Hong en fin d’après midi après sa journée de travail. Nous l’avons retrouvé devant l’ensemble de bâtiments qui a servit à la crémation du Roi Sihanouk début février. Cet ensemble a été construit en moins de trois mois sur un ancien terrain de foot. Nous avons été impressionnés par la vitesse de construction par rapport à l’édifice, car nous pensions que tout était construit en dur… Mais non, nous apprendrons 3 jours plus tard en voyant les travaux de démolition commencer que l’ensemble était en bois et contreplaqué et donc voué à être démoli rapidement après la crémation.

Ombre

Ombre

Après la visite de ce site, Hong nous a emmenés boire un verre sur la terrasse d’un hôtel qui domine tout Phnom Penh et qui offre  une jolie vue sur la ville et l’embouchure du Tonlé Sap et du Mékong en contrebas.
Hong, après des études de droit en France, travaille maintenant pour le tribunal qui juge les anciens Khmers Rouges. C’est selon lui un travail long, difficile, qui empêche la cicatrisation des blessures de cette époque mais on ne peut plus utile pour le pays et son avenir.

Ces échanges ont été pour nous l’occasion d’en apprendre plus sur cette période noire et surtout d’avoir la vision d’un homme fortement impliqué et passionné par son travail. Il nous a conseillé d’aller visiter un « musée » relatant cette période : S 21.

S21 - Phnom Penh

S21 – Phnom Penh

Le reste de la soirée a été beaucoup plus léger avec un tour en bateau de nuit sur le Mékong et un excellent restaurant en bordure du fleuve.

Nous sommes allés visiter S21 le lendemain. C’est un ancien lycée qui a été transformé par les Khmers Rouges en prison et en centre de torture dès leur prise de pouvoir.
L’endroit fait une forte impression : un lieu ou l’on enfermait et torturait parfois jusqu’à la mort les « opposants » au nouveau régime. Un homme qui portait des lunettes était un opposant, un médecin, un instituteur … La population toute entière pouvait être suspectée et donc torturée.
S21 - Phnom Penh

S21 – Phnom Penh

Cette visite a été forte car les lieux ont été conservés en l’état après la libération de Phnom Penh. Les taches incrustées au sol en disent long…

L’association « Nouvelle Pousse »

Nous avons rencontré les membres français et khmers de cette association et les avons suivi une matinée complète.
L’association  a été crée en 2002 et vient en aide, sous différentes formes, aux familles démunies des environs de Phnom Penh. Leurs actions sont diversifiées :
aide à la scolarisation, consultations médicales et traitements d’urgence, constructions d’infrastructures pour le traitement d’eau potable … C’est une jeune association mais qui a déjà un joli palmarès d’actions à son actif.
Jess a passé la matinée dans une classe de maternelle pour une visite médicale avec l’infirmière de l’association. C’est maintenant pour moi « Docteur Jess » !

Docteur Jess

Docteur Jess

Moi j’ai passé la matinée à visiter les installations locales de l’association (un dispensaire, une bibliothèque et une installation de traitement d’eau potable)
En résumé les soins pour Jess et le technique pour Raph !
Cette rencontre a été très agréable pour nous et nous avons trouvé leur travail efficace surtout dans la façon d’appréhender les problèmes et leur vision du développement local. « Nouvelle Pousse » n’est pas une ONG qui arrive avec ses gros sous, c’est une association qui apporte une aide et surtout des formations pour qu’à terme les Khmer puissent se passer d’eux.

Nouvelle Pousse

Nouvelle Pousse

Publié par Jess & Raph

FacebookTwitterGoogle+Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>