Pakse

Arrivé a Pakse, le bus s’arrête au bord d’un grand boulevard à coté d’un regroupement de tuk-tuk . Ce n’est pas la gare routière, les lao restent installés sur leur siège, après 5 minutes à se regarder et s’interroger sur cet énième arrêt au milieu de nulle part, nous comprenons qu’il faut descendre quand nous voyons nos sacs jetés du toit ! C’était un signe clair et un fort encouragement à sortir du bus !

Un bus de plus

Un bus de plus


Nous avons eu quelques difficultés à nous orienter et les locaux ne nous ont pas aidé : une carte routière est un quasi mystère pour eux. Notre alphabet très différent et leur peu d’expérience de la course d’orientation sont deux grosses barrières !

Nous avons fini par trouver le centre ville et une guest house. Comme la plupart du temps, nous demandons une chambre à un bon rapport qualité prix (lit deux place et ventillo, salle de bain intégrée ou non). La tenancière nous conduit dans une chambre pour trois personnes en disant que le reste de l’hôtel est complet… Après quelques visites dans les couloirs et 4/5 portes ouvertes, nous découvrons plus tard que l’hôtel est presque vide et qu’elle fait la meme chose avec les autres clients. Ah ! Le sens des affaires local…

Pakse, une ville étape .Nous avons loué un scooter (Suzuki 110 semi automatique), laissé nos gros sac de voyage en consigne au loueur et sommes parti 5 jours pour visiter les alentours.

Publié par Jess & Raph

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *