Le delta du Mékong et Ho Chi Minh

Nous sommes arrivés au Vietnam par bateau sur le Mékong. Passé la frontière cambodgienne, le fleuve se divise : le delta est superbe… Les berges sont animés par les riverains, les maisons sur pilotis deviennent abondantes, les bateaux que l’on croise sont colorés, chaleureux.

La vie sur l'eau

La vie sur l’eau

Après plus de sept heures de navigation et d’émerveillement en découvrant  les prémices de ce nouveau pays, nous arrivons à Chau doc. L’hôtel où nous logons est en plein centre ville sur la place du marché, au top pour déguster nos premières soupes, ou « pho » en Vietnamien.

Prête pour la becquée ?

Prête pour la becquée ?

Après une bonne nuit de repos dans une chambre digne du confort européen, nous avons fait une excursion à la Sam Mountain avec deux moto-taxi. Une grande première pour Raph qui est devenu passager le temps d’un après midi. Après la visite de quelques pagodes nous sommes allés au sommet de la colline admirer le soleil couchant sur la plaine du delta. Nos chauffeurs très conviviaux et sympathiques nous ont convaincu de faire un tour de bateau le lendemain matin. Après une légère négociation du tarif (faut se prêter au jeu), nous acceptons.

Levé de soleil sur le Mékong

Levé de soleil sur le Mékong

Lever aux aurores pour visiter le marché flottant de Chau doc, une ferme d’élevage de poissons et le village des Chams. Le royaume des Chams s’étendait à son apogée sur l’ensemble du delta du Mékong ainsi qu’une partie de la côte sud du Cambodge. Au fil des guerres de conquêtes et des défaites le royaume a été défait et les survivants intégrés aux  nouveaux pays formés. De confession musulmane, ils font partie des minorités au Vietnam et au Cambodge. On croise donc de temps en temps des mosquées, un peu isolées au milieu de tous ces temples.

Puis, après notre petite escapade matinale, nous prenons le bus en direction d’une autre ville du delta : Can Tho.

Marché flottant de Caï Rang

Marché flottant de Caï Rang

Can Tho est recommandé pour son marché flottant, un des plus gros du delta. Nous choisissons de faire une ballade en bateau lent sur la matinée. Après l’embarcation avec notre capitaine de bord « une dame rameuse », nous nous réveillons tranquillement mais surement avec un joli levé de soleil avant de rejoindre une foule de bateaux marchants.

Le principe est simple. Si vous cherchez un légume ou un fruit, levez les yeux en l’air. Vous y verrez de grandes tiges de bois avec ce que vend le bateau accroché au bout : banane, chou, coco … Vous avez une petite faim pendant vos courses ? Pas de problèmes, le bateau-soupe est là !
C’est une véritable ville flottante. On est dépaysé : les odeurs, les bruits de conversation, le son des moteurs et des rames, le linge qui sèche à l’arrière des bateaux, les enfants bercés dans les hamacs, les chiens qui garde l’embarcation…
Notre guide-rameuse nous a ensuite conduit a travers les dédales du fleuve. Une ballade bucolique qui, sans que nous le sachions, nous préparait à affronter la suite : Ho Chi Minh.

A la rame ou au moteur ?

A la rame ou au moteur ?

Après notre tour de bateau nous avons pris un bus pour Ho Chi Minh. Arrivés à la tombée de la nuit , nous avons été happé par  l’énergie d’une mégapole asiatique. Le bus nous a déposé dans le premier district de la ville et nous avons eu recours aux fameuses « moto drop » pour rejoindre notre hôtel.

A elles seules, ces motos sont une expérience : une conduite active, faite d’accélérations rapides, de freinages brusques, de courbes insensées…Ajouté a cela, les 15 kg de nos sacs sur le dos et une circulation dense que nous petits provinciaux ne connaissions pas !

Au feu rouge

Au feu rouge

Nous ne sommes restés qu’une journée à Ho Chi Minh.
La ville est un mélange du Vietnam ancien et de la modernité mondialisée : la vieille échoppe jouxte le 5ème plus grand building du monde …
Pour apprécier l’ensemble de la ville, nous sommes montés en haut de la tour Bitexco. Elle domine la ville et offre une vue à 360° vraiment impressionnante.

Panorama depuis le 49ème étage

Panorama depuis le 49ème étage

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *