Dunedin, Southern Scenic Road et Milford Sound

Après nos escapades montagnardes nous avons poursuivi notre route vers le sud de l’île. Une bonne journée de route a été nécessaire pour rejoindreDunedin depuis le Mont Cook. Cette journée a été riche en paysages variés. Des montagnes à l’océan en passant par les pâturages verts et vallonnés des moutons ou encore des terres arides et sans autre décor que des pierres.
« Passez un col et vous aurez un autre paysage, parfois vous serez dans un autre pays » nous avait dit André. C’est exactement ça !

Route vers Dunedin

Route vers Dunedin

Nous sommes allés à Dunedin pour la péninsule d’Otago située en face de la ville. Toute la péninsule est une réserve naturelle qui protège plusieurs espèces de pingouins, des otaries et lions de mer ainsi que la seule colonie terrestre d’Albatros royaux. Les autres colonies dans le monde  sont en mer sur des îles inhabitées.

Nous avons eu la chance d’observer toutes ces petites bêtes, seul le Blue pinguin s’est un peu caché et nous n’en avons vu qu’un seul nageant dans l’eau. Les lions de mer sont assez impressionnants par leur taille hors de l’eau et leur agilité quand ils nagent. Nous en avons rencontré un beau spécimen au détour d’une dune sur la plage, ca fait bizarre quand la bête sort de sa sieste pour relever la tête et te fixer ! Les panneaux de mise en garde sont nombreux : cette petite bête de quelques centaines de kilos n’aime pas que l’on s’approche trop près et peuvent s’avérer beaucoup plus rapides qu’envisagé au premier regard !

Oiseaux et phoques - Aramoana

Oiseaux et phoques – Aramoana

Les Albatros ont également été une jolie rencontre. C’est comme voir un avion voler, les ailes ne battent presque pas et leurs corps sont fuselés pour les longs vols en haute mer. La taille de la bête est impressionnante également, jusqu’à trois mètres d’envergure !

Albatros royaux - Otago

Albatros royaux – Otago

Il nous manquait que les Yellow Eyes Pingouin pour compléter le tableau. Pour les voir nous avons du reprendre la route en empruntant la fameuseSouthern Scenic Road et nous rendre dans la région des Catlins.

La Southern Scenic Road parcourt l’ensemble du sud de l’île en empruntant un itinéraire majestueux.

Nous ne savions pas tellement où voir ces petites bêtes et c’est finalement la patronne d’un pub qui nous a aiguillé. Le pub était à Kaka Point et il nous fallait aller à Nugget Point pour voir des pingouins, ca ne s’invente pas ça !

Sur la route de Kaka point

Sur la route de Kaka point

Nous avons donc suivi les conseils de cette dame et sommes arrivés au bout du bout de Nugget Point. Nous avons trouvé les indications du D.O.C pour aller observer les pingouins.

Le D.O.C, dont nous avons déjà un petit peu parlé, aménage les sentiers de randonnée, protège la faune et la flore en guidant les touristes et en empêchant autant que possible les observations sauvages. En quasi un mois de voyage nous avons à de très nombreuses reprises pût apprécier le travail du D.O.C. Il rend accessible des zones entières en ne dénaturant en rien les paysages. C’est un vrai plaisir de voir cette attention portée à leur patrimoine et surtout la façon dont c’est réalisé.

Pour revenir à nos pingouins, le D.O.C a installé un observatoire en amont d’une colonie. Aucun accès n’est donc possible plus bas et les pingouins restent tranquilles.

En arrivant en fin d’après midi, on peut assister à leur retour de mer. Après une journée entière passée en mer à pécher, ils rentrent pour nourrir leurs petits et se reposer. Cette petite bête qui ne mesure pas plus de 50 cm est capable de faire 80 kilomètres en mer pour trouver de quoi manger et nourrir ses petits.

Retour à terre

Retour à terre

Nous avons eu la chance d’en voir sortir une petite dizaine de l’eau au fur et à mesure de la fin d’après midi. Ils sortaient de l’eau, remontaient la plage de galets pour rejoindre leurs nids situés beaucoup plus hauts à flanc de colline. Le chemin de leur nid était long et parfois nous avions l’impression qu’ils s’attendaient mutuellement. Plusieurs sont ainsi restés sur la plage un bon moment et n’ont commencé leur remontée que lorsqu’un retardataire est arrivé.

Nous avons observé ces premiers pingouins de loin. Le lendemain, nous avons renouvelé l’expérience sur un autre site moins encadré par le D.OC. Nous avons passé une bonne heure à observer quatre pingouins se balader sur la plage de galets. L’un d’entre eux nous a gratifié d’une visite plus proche et d’une série de chants ! Cette observation a été un moment très touchant.

De plus près

De plus près

La région des Catlins est également connue pour ses forêts primaires. Ces forêts sont très humides, colonisées par les mousses et peuplées notamment de hautes fougères qui ressemblent à des arbres. L’ambiance y est particulière et les chants des oiseaux inconnus rajoutent à l’impression de bout du monde que l’on peut avoir en s’y promenant. La région est parcourue par de nombreux cours d’eau et donc des chutes d’eau également.
Avant de quitter le sud de l’île, nous sommes allés voir le bout du monde justement ! Bluff est situé après Invercargil. C’est le bout de l’île du sud avant l’immensité de l’océan. Nous étions plus proches du pôle sud que de chez nous !

Maison...

Maison…

L’extrême sud ayant été atteint il nous restait plus qu’a remonter ! Nous avons pris la direction de la région des fjords pour aller découvrir Milford Sound. La Southern Scenic Road nous y a conduit. Nous y sommes allés en deux jours pour prendre le temps de nous balader sur la route. Nous avons découvert quelques jolis endroits comme par exemple le lac Gunn au bord duquel nous avons dormi.

Lac Gunn

Lac Gunn

Le lendemain nous nous sommes rendus à Milford Sound pour embarquer sur l’un des nombreux bateaux qui font découvrir le fjord aux touristes. Nous avons eu un temps plus que mitigé et les bonnets et capuches n’étaient pas de trop.

Milford Sound

Milford Sound

Cela n’a pas empêché de découvrir un site réellement impressionnant. Les montagnes qui bordent le fjord sont escarpées et se précipitent dans les eaux bleues. Le bateau s’est approché à plusieurs reprises des bords et l’eau très claire laissait deviner la profondeur du fjord. Les cascades sont impressionnantes également, elles plongent dans l’eau depuis le haut des montagnes.

Milford Sound

Milford Sound

Publié par Raph

FacebookTwitterGoogle+Partager

Une réflexion au sujet de « Dunedin, Southern Scenic Road et Milford Sound »

  1. Waou, ça à l’air encore plus beau que ce que nous avions imaginé à la lecture de vos mails. Et le trip en camping car doit rajouter encore plus à tout cela, quelle bonne idée ! Par contre je vais faire mon relou mais 2 confusions certainement dues aux termes anglais :
    1- Les lions de mer (Sea lion) font parties de la famille des otaries. Sur la photo il s’agit d’un phoque (seal), je ne sais quelle espèce en particulier mais il n’a pas d’oreille et de nageoires avant.
    2- Manchot est le terme français, Pinguin est le terme anglais. Le pingouin est un oiseau tout autre qui, lui, vole.
    En tous cas notre décision est prise, la Nouvelle Zélande va être à notre programme très rapidement !
    Bisous à vous deux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>