Chiang Maï, Sukhothaï et Bangkok

Après les bons moments passés avec nos parents, nous nous sommes retrouvés tous les deux. Les vacances sont finies, le voyage recommence !
Avant d’embarquer pour la Nouvelle Zélande nous sommes retournés en Thaïlande pendant une quinzaine de jours. C’est plaisant de retrouver l’énergie, la chaleur et la générosité de ce pays.

Chiang Maï, une ville étape.
Nous avons trouvé une adresse acceuillante chez C&C Teak House, une guest house recommandée par le Routard, tenue par un français très sympa. Nous avons établi notre « camp de base » dans cette maison traditionnelle en bois agée de 124 ans selon le propriétaire. Nous nous sommes balladés aux environs de la ville et avons renoué avec notre plaisir asiatique : les road trip en 125 ! Nous avons fait une boucle de Chiang Maï, à l’ouest de la Thaïlande et la frontière Birmane.

Sur la route 1095

Sur la route 1095

Temples du Doi Inthanon

Temples du Doi Inthanon

Paï et Mae Hong Son :Sur la nationale 1095, une route en lacets, escarpée, nous nous sommes régalés de beaux paysages. Pour se dégourdir les jambes et soulager notre arrière train tassé par les nombreuses secousses, on s’arrête pour visiter les lieux touristiques : ballade dans un Canyon, « méditation » en haut des collines depuis les différents temples, instruction aux jardins botaniques de la Reine, rafraîchissement dans le parc national du Doi Inthanon au sommet de la Thaïlande et emmagasinement d’ ions négatifs aux pieds des cascades.

Sur la route 1095

Sur la route 1095

Après cette escapade nature, nous nous sommes rendu à Sukhothaï pour une escapade historique.

Sukhothaï à l’image d’ Ayutthaya étais un ancien royaume Siam, riche au niveau artistique et culturel. Il reste aujourd’hui un très grand ensemble de temples qui se visite aisément à vélo. On y retrouve l’art Khmer et l’immensité des sites religieux de l’époque.

Nous y avons rencontré JB et Delphine,un autre couple de français en voyage. Parmi les différentes infos échangées, l’une nous fera économiser l’entrée du site principal et passer un moment sublime. En effet, à partir de 18h les temples sont en accès libre. Nous nous sommes baladés parmi les temples, au soleil couchant, avec une lumière splendide. Rien à ajouter à part une photo, c’était magnifique, merci les amis !!!

Après ces bons moments passés, nous nous dirigeons vers Bangkok.

L’arrivée a été épique… Nous avions pris un bus de nuit entre Sukhothai et Bangkok qui devait arriver à 6h du matin et qui est arrivé deux heures avant. Réveillés en «plein sommeil » (autant qu’on puisse dormir dans un bus ) nous avons pris un taxi et lui avons indiqué l’adresse d’un hôtel. Le gars hoche de la tête mais s’arrête à la sortie de la gare pour nous demander à nouveau où nous allons. On lui tend l’adresse écrite sur un bout de papier et là il sort une loupe énorme.Pas très rassurant pour un chauffeur! Il ne comprend rien mais repart et file à toute allure dans les rues de Bangkok. A l’arrière on relativise,on est au chaud et à 4h du matin, moins de personnes à écraser dans les rues ! Finalement, au bout de 40 minutes à nous promener, à demander son chemin aux passants, il nous débarque. Arrivé? Pas du tout ! le gars est perdu. Il finira par nous larguer à un collègue taxi et filer après avoir réclamé la note.

Nous sommes arrivé dans la capitale un samedi et avons fait un tour dans le très réputé « Chatuchak », le marché du week end. Il est immense… Un mélange de Foire-expo et de GIFI en puissance dix! Une ville dans la ville ou l’on trouve de tout, pour tout le monde : une allée pour les animaux, les fringues, les articles anciens…
Six caleçons, une paire de New Balance, un Buddha et quelques autres babioles plus tard, nous en sommes ressortis un peu K.O !

Chatuchak

Chatuchak

Nous avons logés dans le quartier de Siam Square, proche du métro aérien, des rues commerciales et animées.Ce second passage à Bangkok nous a présenté un tout autre visage de la ville, celui de la modernité, des « hyper » centres commerciaux.

Nous disons au revoir à l’Asie du Sud-Est. Après 4 mois a nous y promener nous avons l’impression de n’avoir fait que soulever une partie du voile. Mais cette petite partie était magique !

Publié par Jess

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *